"La voix de celui qui crie dans le désert". Jean 1, 23
" Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire". Bernadette Soubirous

Et ma voix n'engage que... moi.

La République française respecte toutes les croyances (article 1er de la Constitution)

Visiteur, tu es le bienvenu et ne crains pas de déposer des commentaires !


Affichage des articles dont le libellé est citoyen. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est citoyen. Afficher tous les articles

vendredi 21 avril 2017

Quelques repères pour voter




J'aime beaucoup ma carte d'électeur. J'aime voter. L'important c'est de voter. Nous avons ce droit et ce devoir en France. Tant de citoyens d'autres pays ne l'ont pas ou pas totalement, pas vraiment librement.
Alors votons et surtout en choisissant un candidat et un projet. 
Ce n'est pas toujours simple de choisir et nos évêques ont publié un texte pour aider au discernement : « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ».
De même l'encyclique du pape François, Laudato Si' peut être d'une aide précieuse.
On peut lire aussi l'éditorial d'Anne Ponce, directrice de la rédaction du Pèlerin qui raconte sa méthode et rappelle qu'il n’y a pas de vote chrétien mais il y a une manière chrétienne de voter.

Pour lire l'éditorial d'Anne Ponce, cliquer ici
Pour lire Laudato Si', cliquer ici
Pour le texte des évêques, cliquer ici

 


jeudi 20 décembre 2012

Le Bon Larron et le détenu invisible

Ludovic n’a pas eu la vie facile… Il a longtemps été le détenu de la violence de ses propres parents avant d’être détenu de sa propre violence, puis de la prison. Comme pour d’autres l’amour d’une femme ou la passion d’un travail, c’est la religion qui l’a sauvé. Aujourd’hui témoin de la Fraternité Bon Larron, il a depuis quelques années repris le groupe de prière des Prisons de France. Son long témoignage a été réécrit car Ludovic souffre d’une dyslexie que personne n’a pris en compte dans son enfance. Loin du prosélytisme, ce texte témoigne de ses doutes, de ses espoirs, de la confiance trouvée et de la confiance en l’autre.

 
Chaque fois que nous témoignons c’est une partie de notre vie qui est exposée. En ce qui me concerne, le faire est comme tourner une page d’un livre :
lire la suite sur le blog des chrétiens de gauche : http://chretiensdegauche.com/2012/12/20/le-bon-larron-et-le-detenu-invisible/