"La voix de celui qui crie dans le désert". Jean 1, 23
" Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire". Bernadette Soubirous

Et ma voix n'engage que... moi.

La République française respecte toutes les croyances (article 1er de la Constitution)

Visiteur, tu es le bienvenu et ne crains pas de déposer des commentaires !


samedi 28 mars 2015

vendredi 27 mars 2015

Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite




Je t’aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu !
Quand je fais appel au Seigneur,
je suis sauvé de tous mes ennemis.

Les liens de la mort m’entouraient,
le torrent fatal m’emportait ;
des liens infernaux m’étreignaient :
j’étais pris aux pièges de la mort.

Dans mon angoisse, j’appelai le Seigneur ;
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
de son temple il entend ma voix :
mon cri parvient à ses oreilles.

 © AELF

samedi 21 mars 2015

Carême 2015, la joie de la conversion

Article publié sur le site de ma paroisse. Merci à  Edouard pour les illustrations.




« Je ne réalise pas le bien que je voudrais, mais je fais le mal que je ne voudrais pas. » Lorsque le baptisé partage ce constat de Saint Paul (Ro 7, 19), il est prêt à recevoir le sacrement de la réconciliation.
Confession et sacrement de réconciliation sont souvent confondus.
La première fait souvent appel à d’anciennes représentations : le prêtre et le fidèle dans un confessionnal sombre.
Or, la confession n’est qu’un élément d’un sacrement complexe et essentiel dans la vie du baptisé.
L’habitude fait qu’il n’est désigné que par l’un de ses éléments.
Ce sacrement est une grâce pour nous et les autres, et permet au croyant d’être absous de ses péchés et de revenir à la communion avec Dieu.
Pour comprendre de quoi il s’agit, il convient de définir ce qu’est le péché.
Le péché, un manquement à l’amour
C’est l’incapacité à pardonner, à nous réconcilier avec nous mêmes, avec les autres et avec Dieu. Le péché est toujours un manquement à l’amour, à l’amour qui nous vient de Dieu ou à l’amour envers notre prochain et envers nous-mêmes.
Ce manque d’amour est conscient et volontaire.
C’est une rupture qui blesse son auteur, son entourage et sa relation à Dieu.
Le sacrement de la conversion, de la confession, du pardon, de la pénitence et de la
réconciliation. 

Tous les termes ont leur importance :
la conversion car c’est une démarche pour revenir vers le Père dont on s’est éloigné.
La confession car c’est l’aveu de nos péchés à Dieu devant le prêtre.
La pénitence car c’est la reconnaissance d’une démarche personnelle en Église qui permet de recevoir le pardon par la rencontre entre le prêtre et le pénitent, qui symbolise la rencontre personnelle du pécheur avec Dieu.
La réconciliation car il donne au pécheur l’amour de Dieu qui réconcilie.



Comment recevoir le sacrement de réconciliation ?
C’est la parole de Dieu qui révèle le besoin de bénéficier de la miséricorde de Dieu. L’examen de conscience personnel et le regret des péchés commis sont la première étape, puis il suffit de s’adresser à un prêtre.
Il n’y a ni horaires, ni lieux officiels ou obligatoires pour recevoir ce sacrement.
La règle intangible est le secret.
Le prêtre est là pour guider la démarche et les « comment faire », « comment dire » ne doivent pas être des obstacles.
L’important est la sincérité de la démarche, plus que la récitation des formules.
Il s’agit ensuite de dire ses péchés.
Si le croyant a l’impression de n’avoir rien à dire, c’est le signe qu’il y a quelque chose à changer dans sa relation avec Dieu. La formule du pardon est toujours la même : « Je te pardonne tous tes péchés, au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. » Elle fait écho à la formule prononcée définitivement lors du baptême : « Je te baptise au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. »
Le prêtre propose ensuite une pénitence, début de la réparation, le plus souvent une prière ou une méditation d’un passage de l’Évangile, ou une conduite à tenir. Il invite enfin à repartir dans la paix.
Et après ?
Par ce sacrement, le Christ fait en nous œuvre de guérison et de salut, par l’Esprit Saint il réactive la force de notre baptême. Il permet de cheminer dans la paix et la joie dans le service des autres :
« Laissez-vous réconcilier avec Dieu ! » (2 Co 5, 20).

Crédits photos : Catholic Church (England and Wales) / Foter / CC BY-NC-SA

mardi 10 mars 2015

Découverte de la Maison Pastorale Notre-Dame de Pentecôte


Découverte de la Maison Pastorale Notre-Dame de Pentecôte
le samedi 21 mars 2015
de 14h à 17h30

Des questions sur la vie de l’Église ?
Accompagnés de prêtres, de membres des EAP et autres intervenants en paroisse, à votre écoute,
venez visiter le nouveau bâtiment et découvrir :
  • Une exposition et des vidéos sur les services d’Église : CCFD, Secours Catholique, Hospitalité, Pèlerinage à Lourdes, Migrants...
  • Une vidéo sur l’accueil des Jeunes
  • « Chrétiens sans frontières »
  • D’autres thèmes et activités sur la Paroisse St Martin de Longwy et du Secteur Pastoral du Pays Haut, regroupant les 7 paroisses du Pays Haut de Villerupt à Longuyon.
Rendez-vous pour un temps de partage et de convivialité.
1 avenue du Bois
54350 Mont-Saint-Martin
tél : 03 82 24 47 64 (Paroisse St Martin de Longwy)
tél : 03 82 24 34 36 (Maison Pastorale)

lundi 9 mars 2015

Comme un cerf altéré cherche l’eau vive

Albert Bierstadt - Scene in Yosemite Valley



Mon âme a soif de Dieu,
le Dieu vivant.
Comme un cerf altéré
cherche l’eau vive,
ainsi mon âme te cherche,
toi, mon Dieu.

Mon âme a soif de Dieu,
le Dieu vivant ;
quand pourrai- je m’avancer,
paraître face à Dieu ?


© AELF

jeudi 5 mars 2015

Il sera comme un arbre, planté près des eaux



Béni soit l’homme
qui met sa foi dans le Seigneur,
dont le Seigneur est la confiance.
Il sera comme un arbre, planté près des eaux,
qui pousse, vers le courant, ses racines.
Il ne craint pas quand vient la chaleur :
son feuillage reste vert.
L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude :
il ne manque pas de porter du fruit.


© AELF

dimanche 1 mars 2015