"La voix de celui qui crie dans le désert". Jean 1, 23
" Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire". Bernadette Soubirous

Et ma voix n'engage que... moi.

La République française respecte toutes les croyances (article 1er de la Constitution)

Visiteur, tu es le bienvenu et ne crains pas de déposer des commentaires !


lundi 29 décembre 2014

La Parole et la condition animale



Plusieurs ouvrages parus récemment traitent de la condition animale*. Ce n'est pas nouveau, depuis les années soixante-dix, Peter Singer** qu'on connait surtout par le biais de citations tronquées et de critiques qu'il a suscitées, a plaidé en faveur d'une reconnaissance du caractère sensible des animaux. 
En France, c'est maintenant chose faite sur le plan de la Loi, même si c'est de façon encore très limitée***.
Cette philosophie et ces idées sont souvent combattues par les chrétiens, et de fait par l'auteur de ces lignes... J'ai à plusieurs reprises critiqué l'antispécisme sur ce blog
Néanmoins je réfléchis et je me suis informé sur cette pensée.
Surtout en méditant ces quelques lignes tirée du prophète Isaïe, j'ai l'impression que certains chrétiens font fausse route en opposant condition humaine et condition animale en subordonnant la seconde à la première. 
Au contraire, en lisant Isaïe (11, 1-9), la Bible - c'est-à-dire la Parole de Dieu - apparait plutôt favorable à la réconciliation entre les espèces. Dans cette prophétie, cette réconciliation fait même partie du plan de Dieu avec l'annonce de la venue du Christ car le fait qu'une espèce en mange une autre est décrit comme étant le mal et la corruption : 

Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines.
Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs.
Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. Du bâton de sa parole, il frappera le pays ; du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant.
La justice est la ceinture de ses hanches ; la fidélité est la ceinture de ses reins.
Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira.
La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage.
Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra ; sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main.
Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer.

Il y a une chose dont je suis certain, c'est que tout ce que l'être humain est capable de faire aux animaux, il le fait à ses semblables...


* Mattthieu Ricard, Plaidoyer pour les animaux, Allary éditions, 2014
Franz-Olivier Giesbert, L'animal est une personne, pour nos soeurs et frères les bêtes, Fayard, 2014
** Peter Singer, La libération animale, Payot, 2012



mardi 23 décembre 2014

Prière de saint Thomas More

Lors  de ses voeux à la Curie, notre pape François confie réciter souvent la prière de saint Thomas More et nous conseille d'en faire autant.
La voici :

Donne moi une bonne digestion, Seigneur, et aussi quelque chose à digérer.
Donne moi la santé du corps avec le sens de la garder au mieux,
Donne moi une âme sainte, Seigneur, qui ait les yeux sur la beauté et la pureté, afin qu’elle ne s’épouvante pas en voyant le péché, mais sache redresser la situation.
Donne moi une âme qui ignore l’ennui, le gémissement et le soupir.
Ne permets pas que je me fasse trop de souci pour cette chose encombrante que j’appelle «moi».
Seigneur, donne moi l’humour pour que je tire quelque bonheur de cette vie et en fasse profiter les autres.


lundi 15 décembre 2014

Unis Vers Darche


Ces mots sont d'abord ceux d'un des deux réalisateurs du film.

Ce jeudi 18 décembre sera une date très importante pour les deux réalisateurs d'un film. C'est en effet le jour où sera diffusé au cinéma Utopolis de Longwy le film "Unis Vers Darche", réalisé dans le cadre d'un projet d'animation mené depuis janvier 2013 en partenariat avec le Lycée Professionnel Darche de Longwy.
Il s'agit d'une fiction de 30 minutes relatant les aventures d'un collégien à la recherche d'un avenir et donc d'un lycée ... ce projet a été très chronophage et l'heure de la restitution a sonné ! 



Pour  moi également, ce projet est important. Je connais bien cet établissement, je connais bien aussi les porteurs et les réalisateurs de ce projet. Je leur suis reconnaissant de m'avoir fait confiance pour la musique. Pour moi c'est une première à tous les sens du terme. C'était à la fois un challenge et une reconnaissance. 
Merci à Frédéric et à Jean-Raphaël !

La musique peut être écoutée gratuitement en cliquant sur l'image ci-dessous : 


dimanche 14 décembre 2014

Souvenir de Noël

Je me souviens d'un Noël particulier.
C'était dans le village de mon enfance.
C'était ma première messe de minuit.
J'étais enfant de chœur.
Surtout mon père, protestant, avait chanté "Minuit, chrétiens", à la demande du curé. Le prêtre et le protestant en avaient été très heureux et moi j'avais été très fier de mon père.
A lui qui est parti trop tôt, je dédie cette version de ce cantique, que je viens d'enregistrer dans le style de Vangelis :




samedi 13 décembre 2014

Jésus



Jésus... 
Jésus... 
Jésus...
Combien de personnes parlent en Ton nom ? 
Combien de personnes jugent en Ton nom ?
Combien de personnes condamnent les autres en Ton nom ? 
Alors que Tu n'as demandé qu'une seule chose :
« Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera.
Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.
»

Seigneur Jésus-Christ, fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur...