"La voix de celui qui crie dans le désert". Jean 1, 23
" Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire". Bernadette Soubirous

Et ma voix n'engage que... moi.

La République française respecte toutes les croyances (article 1er de la Constitution)

Visiteur, tu es le bienvenu et ne crains pas de déposer des commentaires !


vendredi 30 août 2013

Prière pour la paix en Syrie | L'Aide à l'Eglise en Détresse

L'Aide à l'Eglise en Détresse lance dès le 30 août une semaine de prière pour le peuple syrien et pour la paix.

Prière d’ intercession pour la paix en Syrie


Dieu de compassion,

Écoute les cris du peuple syrien,
Réconforte ceux qui souffrent à cause de la violence,
Console ceux qui pleurent leurs morts,  
Fortifie les pays voisins de la Syrie dans leur secours et hospitalité pour les réfugiés,  
Convertis les cœurs de ceux qui ont pris les armes,  
Et protège ceux qui se dévouent à la paix.
Dieu d’espoir, Inspire les dirigeants de choisir la paix au lieu de la violence et de chercher la réconciliation avec leurs ennemis,  
Inspire de la compassion à l’Église Universelle pour le peuple Syrien,  
Et donne-nous l’espérance d’un avenir de paix fondé sur la justice.
Nous te le demandons par Jésus Christ Prince de la Paix et Lumière du monde,
Amen
 

lundi 26 août 2013

Manifestation "Arrêtons Cattenom : vite !"

Manifestation "Arrêtons Cattenom : vite !"


Samedi 14 septembre 14:00-18:00
Lieu : Metz (57)


De 14h à 18h, rdv Place de la République à Metz.
Arrêtons Cattenom : vite !
L’édition de flyers et d’affiches avec ce slogan en entête, sera imprimé en allemand et français accompagné du texte suivant :
Cattenom est dangereux !
Il existe des alternatives
Nos voisins le font...
Pourquoi pas nous ?

3 prises de paroles avant la manifestation :
- Les Allemands et la CICC sur la thématique des alternatives et du "modèle" allemand
- Le Luxembourg sur la thématique de l’Europe, du voisinage et de la souveraineté
- La France sur la thématique de la centrale de Cattenom et du projet CIGEO à Bure
Musique avec un groupe local

Défilé dans les rues de Metz avec cris/die-in/distribution de cartes postales à adresser à François Hollande
Retour Place de la république
Épilogue commun et musique
Organisée par la Coordination internationale contre Cattenom (C.I.C.C) qui regroupe les associations antinucléaires transfrontalières d’Allemagne, de Luxembourg, de Belgique et de France (Sortons du nucléaire Moselle).
Contact :
François Drapier
reipard@wanadoo.fr
0387517639

Hommage à un précurseur | Eglises & écologies (E&E)

 L'hommage de Dominique Lang à Jean Bastaire :
Hommage à un précurseur | Eglises & écologies (E&E)

samedi 24 août 2013

Le Saint-Siège s’oppose à l’éventualité d’une intervention armée en Syrie | La-Croix.com

Mgr Tomasi a une fois encore encouragé la solution négociée, « sans condition préalable » d’exclusion de tel ou tel groupe, afin de parvenir à la création d’un « gouvernement de transition ». « La violence n’amène à aucune solution », a-t-il souligné, refusant toute possibilité d’une intervention armée. « L’expérience nous a montré au Moyen-Orient, en Irak, en Afghanistan, que de telles interventions armées n’ont apporté aucun résultat constructif. Et donc le principe qu’avec la guerre on perd tout reste toujours valable », a ajouté Mgr Tomasi.

 « Il faut aussi cesser d’envoyer des armes, tant à l’opposition qu’au gouvernement, a-t-il souligné, car ce n’est pas en livrant de nouvelles armes aux Syriens que l’on crée les conditions de la paix ».

 « J’ai l’impression que la presse et les grands médias ne prennent pas en compte tous les éléments à la base de cette situation de violence et de conflit incessant »

dimanche 18 août 2013

Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ?

Poignée mains bardo
 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
( Lc 12, 49-53 )
Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et comme il m'en coûte d'attendre qu'il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. » 

L’Évangile de ce dimanche ne peut que nous interpeller et nous interroger. 
Voici une homélie et un commentaire qui peuvent nous éclairer : 

De l'une, je retiens que " Que Dieu est le Père de tous les hommes et que tous les hommes sont nos frères. Voilà une racine profonde de nos conflits : la peur de l’autre, de celui qui est différent. « N’ayez pas peur » et apprenez à pardonner les offenses. Voilà qui est divinement humain et humainement divin."

Et de l'autre que "Le premier effet de la paix du Christ est la réconciliation entre les humains."






samedi 17 août 2013

Le rosaire, un instrument de lutte selon le pape François

Fête de l'Assomption en l'église Saint Barthélémy à Mont-Saint-Martin


Le pape François au cours de son homélie du 15 août a évoqué la prière du Rosaire : 

Marie nous accompagne, elle lutte avec nous, elle soutient les chrétiens dans le combat contre les forces du mal. La prière avec Marie, en particulier le Rosaire - écoutez bien : le Rosaire. Est-ce que vous priez le Rosaire tous les jours ? Je ne sais… [la foule crie : Oui !] C’est sûr ? Et bien la prière avec Marie, en particulier le Rosaire a aussi cette dimension « agonistique », c'est-à-dire de lutte, une prière qui soutient dans la bataille contre le malin et ses complices. Le Rosaire aussi nous soutient dans la bataille.  [© Copyright - Libreria Editrice Vaticana]

Quelques mots tout de même sur cette homélie. François la résume en trois mots : lutte, résurrection, espérance
Il commente simplement les textes du jour, en prenant soin de rendre proche de nos vies ce qui est dit dans l'Ecriture Sainte : C’est le cantique de tant de saints et de saintes, certains connus, d’autres, beaucoup plus nombreux, inconnus, mais bien connus de Dieu : mamans, papas, catéchistes, missionnaires, prêtres, sœurs, jeunes, également des enfants, grand pères, grand mères : ils ont affronté la lutte de la vie en portant dans le cœur l’espérance des petits et des humbles.

François rappelle que nous sommes tous appelés à la sainteté et il insiste sur ce qui nous unit : Chers frères et sœurs, unissons-nous, nous aussi, de tout notre cœur, à ce cantique de patience et de victoire, de lutte et de joie, qui unit l’Eglise triomphante et l’Eglise pérégrinante, qui unit la terre et le ciel, qui unit notre histoire et l’éternité, vers laquelle nous marchons.

Surtout, comme d'habitude, des mots forts ne cessent de résonner, à méditer en ces moments où des chrétiens sont en souffrance comme en Egypte : 
 
Où il y a la croix, pour nous chrétiens, il y a l’espérance, toujours. S’il n’y a pas l’espérance, nous ne sommes pas chrétiens. C’est pourquoi j’aime dire : ne vous laissez pas voler l’espérance. Qu’on ne nous vole pas l’espérance, parce que cette force est une grâce, un don de Dieu qui nous porte en avant, en regardant le ciel.


Pour lire la totalité de l'homélie :  

Pour prier le Rosaire : 
http://www.eglise.catholique.fr/foi-et-vie-chretienne/la-vie-spirituelle/priere/prieres/prier-avec-le-rosaire.html

vendredi 16 août 2013

Au sujet de l'Egypte

Il y a urgence à lire cet article au sujet de ce qui se passe en Égypte. Comme dit l'auteur," ce n'est pas le dire qui est criminel, c'est de le taire" :
"Heurts interconfessionnels", mode d'emploi - Nystagmus


Addendum du 19/08/2013

Le carnet de route d'Antoine d'Abbundo, rédigé en avril dernier permet de mieux comprendre ce qui se passe aujourd'hui en Egypte. Cf. en particulier la deuxième partie.
Je fais mienne cette question posée par Patrice de Plunkett : d'où vient la posture absurde de Paris-Bruxelles-Washington ? 
Voir aussi le message de soutien de l'Eglise catholique en France ainsi que l'attention portée par le pape François à la situation en Egypte.
Addendum du 21/08/2013

La réaction de
Marc Fromager, Directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse : "Heureusement, des égyptiens musulmans ont également aidé à protéger des églises. Ces véritables artisans de paix devront le moment venu être honorés comme il se doit.
Cette bataille d’Egypte dépasse enfin largement le cadre national et aura des répercussions sur toute la région et même au-delà. En attendant, c’est toute la population égyptienne qui est prise en otage. Écoutons-la, ce sera sans doute la meilleure manière de l’aider.
"
La déclaration de L’Église catholique d’Égypte : "nous interpelons la conscience mondiale et tous les responsables des pays pour qu’ils comprennent et croient que ce qui se passe actuellement en Égypte n’est pas une lutte politique entre des factions rivales mais qu’il s’agit d’un combat de tous les égyptiens contre le terrorisme."
Le portail francophone dédié à l'actualité copte : Blogcopte
L'éditorial de Jean-Pierre Denis dans La Vie :   "il faut voir les faits. L’arrivée au pouvoir des islamistes a avivé les tensions religieuses, comme La Vie le relevait à l’occasion d’un reportage à Minia, il y a quelques mois (voir La Vie n° 3522 du 28 février 2013). Ces derniers temps, la situation s’est considérablement dégradée. Dans cette même ville de Minia, en Moyenne-Égypte, l’école et la chapelle des jésuites ont été brûlées. Depuis le XIXe siècle, elles avaient survécu à tous les soubresauts du pays. Un bâtiment récemment construit pour accueillir des handicapés a également été incendié. À Suez, l’ensemble des lieux de culte catholiques sont détruits, ainsi que les écoles attenantes et le temple protestant. Comment fermer les yeux sur de tels incidents ? Comment y voir encore de regrettables dérapages sans signification ? Assassinats, attentats, destruction de lieux de culte, enlèvements de femmes suivies de conversions forcées… pour les Coptes, depuis la chute de ­Moubarak, tout va de mal en pis."
"Évitons cependant de remplacer un simplisme par un autre. Les dictateurs arabes et le complexe militaro-mafieux qui les soutient jouent avec le feu depuis des décennies. C’est Sadate qui a introduit la charia dans la Constitution en tant que source de droit, et ce dès 1971, puis plus nettement encore en 1980, comme le rappelle Robert Solé dans sa biographie du successeur de Nasser (Perrin). Les pompiers d’aujourd’hui sont donc les pyromanes d’hier. En somme, rien n’a changé, mais tout s’est dégradé. Les jeunes et les libéraux se sont laissé confisquer leur révolution. Pourtant, malgré l’apparente faillite du printemps arabe, l’aspiration à une vie digne, à la liberté d’expression et à la justice sociale demeure, couvant sous la cendre. Si elle ne veut pas que le pays sombre dans le chaos, ­l’armée égyptienne ne peut l’ignorer."
Addendum du 24 août 2013
Le patriarche Raï analyse globalement les conflits du Moyen-Orient: "Il y a un certain projet de destruction du monde arabe pour des intérêts politiques et économiques, et il y a encore un projet d'augmenter autant que possible les conflits inter-confessionnels dans le monde musulman entre sunnites et chiites", a affirmé à Radio Vatican le cardinal libanais, chef de cette puissante Eglise d'Orient rattaché à Rome.
"Il y a des pays de l'Occident et de l'Orient qui sont en train de fomenter tous ces conflits. Maintenant nous sommes en train de voir la destruction totale de ce que les chrétiens ont pu construire durant 1.400 ans" de cohabitation avec les musulmans. "



L'écrivain Robert Solé rappelle la place occupée par les Coptes en Egypte: Toujours est-il qu'il s'agit de la plus grande Eglise du monde arabe, et l'une des plus anciennes de la planète : ce n'est pas un corps étranger qui aurait été introduit dans la vallée du Nil par une force d'occupation ou par des missionnaires occidentaux. Ces chrétiens du désert, à qui l'on doit l'invention du monachisme, ont même tendance à se considérer plus égyptiens que d'autres puisque leurs ancêtres étaient là avant la conquête musulmane, au VIIe siècle. "Coptes" (aqbat en arabe) signifiait à l'origine "égyptiens".

La prière et le jeûne au service de la paix : Cette initiative lancée par Mgr Ilario Antoniazzi, archevêque de Tunis, a pour objectif de montrer la solidarité des chrétiens de Tunisie avec leurs frères des autres pays arabes, mais aussi avec les musulmans. Et de demander « au Seigneur qu’il accorde la paix » à ces peuples.


Heureux les artisans de paix, parce qu’ils seront appelés fils de Dieu » (Mt 5,9)

mardi 13 août 2013

Aller vers l'autre ou rester entre soi ?

Le tweet du pape François en date du 13 août : 
"Etre fils de Dieu et frères entre nous : voilà le cœur de l’expérience chrétienne"

Récemment dans une ville française, j'ai pu voir ce panneau  à l'entrée d'une maison paroissiale : 





Peu importe le lieu mais je n'ai même pas eu l'envie d'y mettre les pieds... "Etre fils de Dieu et frères entre nous" a dit le pape François... Tout comme il a dit :
"Nous devons aller à la rencontre : nous devons créer, avec notre foi, une "culture de la rencontre", une culture de l'amitié, une culture où nous trouvons des frères, où nous pouvons parler aussi avec ceux qui ne pensent pas comme nous, avec ceux qui ont une autre foi. Ils ont tous quelque chose en commun avec nous : ils sont l'image de Dieu." (cf. Patrice de Plunkett)

Encore faut-il être accueillant et savoir - réellement - ouvrir la porte...