"La voix de celui qui crie dans le désert". Jean 1, 23
" Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire". Bernadette Soubirous

Et ma voix n'engage que... moi.

La République française respecte toutes les croyances (article 1er de la Constitution)

Visiteur, tu es le bienvenu et ne crains pas de déposer des commentaires !


vendredi 25 janvier 2013

Gestion des déchets nucléaires

Un groupe de travail s'est constitué autour de Mgr Marc Stenger qui réunit prêtres, des diacres et des laïcs des diocèses de Langres, de Saint-Dié, de Troyes et de Verdun.

Ce groupe de travail a produit un document d'une grande qualité : « Gestion des déchets nucléaires. Réflexion et questions sur les enjeux éthiques », ainsi que sa synthèse de 4 pages. 

Ces documents sont téléchargeables sur le site du diocèse de Troyes.
Pour les évêques de ces diocèses, cette démarche se situe dans l’esprit du document produit par le groupe de travail « Ecologie et environnement » de la Conférence des Evêques de France et publié sous le titre : « Enjeux et défis écologiques pour l’avenir ».

Pour ces évêques, l’Eglise est dans sa mission, lorsqu’elle défend l’intérêt de l’homme et de l’environnement.

Télécharger le document intégral : 

Télécharger la synthèse : 


jeudi 24 janvier 2013

L’écologie pour tous

Charles Vaugirard publie sur son blog un article sur l'écologie humaine ou "l'écologie pour tous"
[...] Les limites que l’Homme connaissait dans le passé ont été dépassées. Nos limites actuelles sont appelées à l’être à leur tour. Mais à quel prix ? Le mouvement écologiste est né de la prise de conscience de l’impact de la technique et de l’activité humaine sur l’environnement. Espèces disparues, menacées, équilibres naturels faussés, atmosphère polluée, eaux souillées, déchets radioactifs ingérables… les dégâts sur l’environnement sont importants et l’Homme en est, in fine, la victime.
 La question, éthique, de l’utilisation raisonnée de la technique se pose pour tous les domaines où celle-ci intervient. La biotechnologie est aussi concernée. La PMA a un réel impact sur l’environnement des Hommes : elle peut fabriquer des enfants sans rapport sexuel et sans que ceux-ci aient un jour connaissance de leur filiation biologique. Il s’agit d’une révolution au même titre que l’utilisation des OGM dans l’agriculture. Cette révolution n’est pas neutre [...]

Lire la totalité de l'article sur le blog de l'auteur : 

mardi 22 janvier 2013

Retrouver l’Humain

la technologie devient un bouclier, une armure qui fait écran à cette indispensable rencontre
La technologie devient un bouclier, une armure – DR

Notre société nous abreuve d’informations à travers le flux continu des chaînes d’informations, radios, médias, internet… A vrai dire, est-ce vraiment de l’information car nous manquons de recul et de temps pour assimiler toutes ces données. Tout va vite, tout va trop vite pour comprendre les enjeux de notre société et le plus grave est que nous y devenons addictifs. Parfois, nous aimerions pouvoir dire « pouce » comme lors des jeux d’enfants. Mais, ce qui m’interroge le plus c’est que derrière toutes ces informations, il y a la vie des hommes, des femmes, des enfants. Nous avons l’impression que tout cela se passe dans un univers parallèle, quelque part mais pas dans notre monde. Il me semble plus qu’urgent de prendre le temps de ressaisir cet essentiel, de remettre, plus que jamais, la personne humaine au cœur de notre monde.

Lire la suite sur le site des Chrétiens de gauche, par Pierre-Baptiste Cordier :  

samedi 19 janvier 2013

"Manger, bouger, prier"

Une belle prédication du Père René-Luc au sujet de la prière :

"Manger, bouger, prier" ou comment entretenir sa santé spirituelle ?"


vendredi 18 janvier 2013

Aliénation technique et "mariage pour tous"

Hervé Kempf, comme Fabrice Nicolino, comme Thierry Jaccaud, comme le Mouvement Ecologiste Indépendant, exprime ses réserves sur le projet de mariage pour tous et en particulier ses conséquences techniques et écologiques dans le domaine de la procréation :

[...] Un des piliers de la réflexion écologiste, dans le fil notamment des réflexions d'Ivan Illich et de Jacques Ellul, est en effet le questionnement de la technique, la critique de son caractère autonome, le refus de son caractère illimité. Les effets en sont, selon les écologistes, à la fois néfastes pour l'environnement - parce qu'elle favorise une transformation de plus en plus nuisible de la biosphère - et aliénante - parce qu'elle conduit à rendre l'humain esclave de son outil.
Or la PMA s'inscrit pleinement dans cette analyse [...]

dimanche 13 janvier 2013

Fabrice Nicolino approuve Thierry Jaccaud

Fabrice Nicolino, l'auteur de "Qui a tué l'écologie ?" approuve la prise de position de Thierry Jaccaud sur son blog.

Merci à ces écologistes courageux !

Fabrice Nicolino : 
[...]Il est encore heureux qu’on puisse défendre l’égalité, et considérer l’homophobie comme un racisme d’une part, et d’autre part contester ce qui est d’évidence une opération politicienne d’un gouvernement en perdition. Cette manière d’opposer supposés progressistes et soi-disant réactionnaires est un truc. Une pure et simple arnaque.
 [...]
l’écologie telle que je la comprends est une révolution de l’esprit. Elle contredit l’hyperindividualisme qui est au fondement de notre société industrielle. L’individu aurait tous les droits. Celui de changer de machine toutes les vingt secondes, celui de tuer un cerf s’il en a le goût, celui de prendre l’avion plus souvent qu’il n’embrasse son fils, celui d’enfanter à 98 ans, celui de se voir greffer un deuxième cerveau et une huitième main, etc. L’écologie telle que je la pense est la découverte des limites. Y compris celles du désir. Y compris celles de sa satisfaction.[...]

La Manif Pour Tous, 13 janvier 2013


samedi 12 janvier 2013

"Mariage" : la prise position du rédacteur en chef de "L'Ecologiste"

Thierry Jaccaud, rédacteur en chef de la revue "L'Ecologiste" prend position dans un article intitulé " la vérité pour tous"

La loi qui organise la filiation biologique protège les enfants, elle doit être préservée ! Si le projet de loi devait être adopté, ce serait une négation sidérante de la nature, l’aboutissement consternant de notre société industrielle qui détruit la nature non seulement dans la réalité mais aussi dans les esprits. L’homme se prend pour un démiurge : nucléaire, OGM, nanotechnologies… sans jamais mettre la moindre limite à son action. « No limits », tel est le slogan des ultralibéraux qui définissent le nouveau
politiquement correct. Dans la vaste entreprise de marchandisation du monde, toutes les règles sont ainsi progressivement éliminées.

Lire l'article sur le blog de Thierry Jaccaud :  


vendredi 11 janvier 2013

Le MEI et le "mariage pour tous"

Les écologistes ne sont pas unanimes sur la question du mariage pour tous, loin s'en faut. Le Mouvement des Écologistes Indépendants (Antoine Waechter), deuxième parti écologiste en France, a publié ce communiqué : 

Le Mouvement Écologiste Indépendant partage les doutes croissants de la société française au sujet de l’opportunité de la réforme, visiblement lancée dans la précipitation et sans suffisamment de concertation. Il demande au Gouvernement et au Parlement de renoncer au projet actuel et de réexaminer la question, au regard notamment des observations et propositions nuancées qu’a avancées l’UNAF : d’autres voies que celles du mariage et de l’adoption sont possibles pour améliorer la situation des couples de même sexe, sans bouleverser l’ensemble de l’institution familiale.

Lire la totalité du communiqué sur le site du MEI :  

samedi 5 janvier 2013

Prière de Saint François d'Assise

Église Saint-Louis (St François d'Assise) - La Roche-sur-Yon

"Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu'à consoler,
à être compris qu'à comprendre,
à être aimé qu'à aimer.

Car c'est en se donnant qu'on reçoit,
c'est en s'oubliant qu'on se retrouve,
c'est en pardonnant qu'on est pardonné,
c'est en mourant qu'on ressuscite à l'éternelle vie."

vendredi 4 janvier 2013

Partage entre les diocèses de Nancy et de Gitega (Burundi)

Ecole pour mal voyants
École pour mal voyants - Photo Serge C
 
En 2001, le diocèse de Nancy-Toul (Meurthe et Moselle, France) crée «Quatre Horizons» (émanant du Service de Coopération Missionnaire), afin d’approfondir un partage solidaire et spirituel avec des diocèses d’autres continents (diocèse de Tripoli au Liban, archidiocèse de Gitega au Burundi).
 
La fraternité, qui lie l’archidiocèse de Gitega et notre diocèse est née de l’initiative de Jean et Micheline Bunnik.
 
Les liens établis ont eu pour effet : 
lire la suite sur le site "Un conteneur pour le Burundi"


Dans le cadre du jumelage entre les deux diocèses, une délégation du diocèse de Nancy, menée par Mgr Jean Louis Papin, répondant ainsi à l’invitation de Mgrr Simon Ntamwana, archevêque de Gitega, a été accueillie en 2009 pour participer aux célébrations du cinquantenaire de l’archidiocèse de Gitega.


Un autre site est en partie dédié à cette coopération : http://antsiranana.pagesperso-orange.fr/cariboost1/crbst_10.html

jeudi 3 janvier 2013

Etre chrétien ?

Mgr Daucourt, évêque de Nanterre, a publié un superbe texte dans la lettre de son évêché :





La question posée par l'évêque s'adresse à tout chrétien. Elle est fondamentale, elle est terrible, surtout si elle aboutit à un véritable examen de conscience : êtes-vous chrétien ?

Or comment être chrétien lorsque Jésus nous demande de tendre l'autre joue et lorsque pour certains, un  chrétien est une proie et un bouc-émissaire facile. 

Oui la colère est mauvaise conseillère, oui il ne sort pas de paroles sages d'un homme en colère, oui si on me cherche on a la quasi assurance de me trouver et comme on sait comment me trouver...

Tendre l'autre joue, oui, mais jusqu'à quel point ? Comment ne pas être un hérisson permanent ou à l'inverse un paillasson ?*

Être chrétien c'est certainement trouver un équilibre entre ces deux positions.

Seigneur, comme c'est difficile ! Mais si j'ai la foi je dois savoir que ce n'est pas impossible... 

Jésus, au secours ! Je n'y arrive pas !!!


*Expression tirée d'une formation mise en place par le diocèse de Nancy :
 

Évangile et non-violence

20 décembre 2012
Il ne faut pas grand chose pour qu'une relation se ferme... Comment construire des passerelles plutôt que des murs ? Invitée par le Centre spirituel diocésain, l'association "Sortir de la violence" veut promouvoir la relation non-violente en se mettant au service des personnes ou des groupes qui portent en eux le désir d'être constructeurs de paix, en soi et autour de soi.
Pour oser le conflit à la suite de Jésus non-violent :
Une première étape
du samedi 2 février (9h) au dimanche 3 février (16h) février : Ni hérisson, ni paillasson : oser la relation à la lumière de l'Évangile
Une session d'approfondissement
du samedi 1er juin (9h) au dimanche 2 juin (16h) : La non-violence au quotidien : un chemin de conversion
Ces deux temps de retraite -formation sont animés par Ariane Thiran - Guibert

Découvrez l'association "Sortir de la violence" ICI