"La voix de celui qui crie dans le désert". Jean 1, 23
" Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire". Bernadette Soubirous

Et ma voix n'engage que... moi.

Visiteur, tu es le bienvenu et ne crains pas de déposer des commentaires !




Secours-Catholique Caritas-France




jeudi 18 juillet 2013

J'ai vu un homme prier...

 
J'ai vu un homme prier...

Un pèlerin, assis sur un banc au milieu de la foule. 
Humble, inconnu, un modeste chrétien parmi d'autres, comme les autres. Recueilli, attendant son tour pour se lever, son chapelet à la main. 
Se lever pour prendre son tour dans le défilé incessant de pèlerins dans la grotte. Comme tous, je l'ai vu marcher d'un pas lent mais sûr.

J'ai vu cet homme prier. 

J'ai pris mon tour à la suite d'autres pèlerins. 
Comme cet homme, comme tous les autres, j'ai posé ma main sur la roche en défilant dans ce demi-cercle. Comme lui, comme tous, j'ai marqué un temps d'arrêt juste en dessous du lieu où cela s'est produit, Bernadette a été chargée de nous le dire, pas de le faire croire. L'eau suinte et dégouline à cet endroit, nos mains sont mouillées, le chapelet aussi. Cet homme a fait ce geste, les autres pèlerins également, moi aussi, comme tant d'autres, comme des millions d'autres depuis des décennies, depuis plus d'un siècle.
Et l'on finit par ressentir ce que tant d'autres ont ressenti, cette relation qu'on ne peut véritablement décrire et expliquer. 

Et chacun prie comme il peut, comme il veut, comme il l'a appris, un "je vous salue Marie", ou d'autres mots. Et cet homme, je l'ai vu prier. Si je l'ai observé c'est parce qu'au cours des heures précédentes, j'ai vu et entendu cet homme célébrer une messe. Il nous a fait part de son amour pour l’Église, pas d'une église, d'un clocher, voire d'une paroisse, non, il a parlé de l'amour pour l’Église, cette Église en laquelle nous croyons, nous le disons chaque dimanche à la messe : je crois en l’Église catholique, une, sainte et apostolique ou je crois à l'esprit saint, à la sainte Église catholique.

C'est cette Église que nous servons, qui est notre mère car c'est elle qui nous a transmis la Bonne Nouvelle.
Cet homme que j'ai vu prier aime l’Église, et il nous a demandé au cours de son homélie d'aimer l’Église.
 
Cet homme, prêtre, archevêque, a insisté sur l'Amour que nous devons à l’Église ainsi que sur la fidélité au Pape. Il a tenu à distinguer la paroisse (ou l'esprit de paroisse, de chapelle ou de clocher) et l’Église. 

Il a pris l'exemple d'un de ses condisciples du séminaire (je raconte de mémoire). Les séminaristes s'étaient rendus à Lourdes au moment de leur ordination. Il y a prié avec son ami chinois. Après leur ordination, le jeune prêtre chinois est reparti en Chine, il a été arrêté dès son arrivée et jeté en prison. Il aurait pu être libéré s'il avait accepté d'abjurer sa foi. Il est donc resté enfermé pendant 35 ans et a été libéré il y a quelques années. Ce qui lui a permis de tenir, c'est son Amour pour l’Église et sa fidélité au Saint Père. Le prêtre chinois est venu à Rome pour rencontrer le Pape. Il est arrivé en fauteuil roulant, il a trouvé la force de se lever en voyant le Pape pour marcher vers lui et celui-ci l'a étreint dans ses bras.

C'est cela l’Église ! C'est cette grande famille qui se trouve partout dans le monde. Que ce soit au Vatican, dans toute paroisse, ou dans une prison chinoise, c'est la même Église.
C'est ce même Amour pour l’Église qui doit nous animer.

Cet homme qui nous a raconté cette histoire, je l'ai vu prier, non pas tant comme prêtre dans une assemblée de chrétiens, mais je l'ai vu prier en tant que simple chrétien dans cette petite grotte.

Depuis, je ne vois plus tout fait Lourdes de la même façon. L'Eglise et ses prélats, non plus.

A Lourdes, j'ai vu un homme prier... 

C'est ça, Lourdes.

Merci. 






3 commentaires:

Pierre a dit…

Très beau texte.

Merci pour ce blog où il y a matière à reconnaissance pour ce qu'il nous donne à réfléchir.

Véronique Belen a dit…

Quel beau texte Patrick !
Oui, cette Eglise-là,c'est aussi celle que j'aime, et c'est si difficile parfois à faire comprendre à nos contemporains tellement bourrés de préjugés véhiculés par les médias, et parfois par de mauvaises expériences !
Merci.

numero712 a dit…

Quelle journée ! Cela fait deux beaux textes que je trouve sur la prière !

Cette prière, vivante, qui nous appelle à nous tourner vers Dieu, à nous rendre disponible à son amour.

Cette prière qui nous fait l'écouter et le recevoir dans nos cœurs.

Cette prière qui nous fait sentir et prendre conscience d'être ses enfants et donc "par ricochet" d'être tous frères et qui nous fait ainsi nous sentir Eglise.

Mettre ses pas dans ceux de ceux qui nous ont précédés... réciter les mots qui nous ont été donnés... accueillir le silence ensemble ou dans la solitude, mais toujours en communion.